Accueil du site > Veille éditoriale > Emmanuel Derieux, Agnès Granchet, Droit des médias. Droit français, européen (...)

Veille éditoriale

Le Cercle Français de Droit des Médias et de la Culture signale volontiers en ces pages des études et des réflexions portant sur l’audiovisuel, le cinéma, l’internet et le multimédia, la Presse et le journalisme, les biens culturels et la propriété intellectuelle, les arts, les spectacles, la police des discours, etc.

Emmanuel Derieux, Agnès Granchet, Droit des médias. Droit français, européen et international, LGDJ, Lextenso Éditions, 2010.

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Le droit des médias est celui de toutes les formes d’expression (écrites, sonores, visuelles et audiovisuelles) et techniques de communication publique (presse, radio, télévision, film, livre, affiche, supports numériques, communication au public en ligne…), de la presse à l’internet, de l’écrit à l’écran, des médias au multimédia, quel qu’en soit le contenu (information d’actualité, documentation, fiction, divertissement, publicité…). Dès lors qu’il y a publication, le droit des médias a vocation à s’y appliquer. Mettant en œuvre les principes de liberté d’expression et de droit à l’information, le droit des médias constitue une composante fondamentale, constructive et caractéristique d’une société démocratique. La nature du régime politique et la condition de chacun en dépendent. Le droit des médias est envisagé ici dans ses thèmes et éléments essentiels : droit économique (entreprises et activités), droit des professionnels (journalistes), droit de la responsabilité, droit d’auteur et droits voisins. Dans un contexte général d’internationalisation ou de mondialisation, les médias ignorent les frontières. Il doit en être de même de leur droit. À l’étude du droit français des médias, il a donc été nécessaire d’ajouter une présentation du droit européen et international des médias. Au-delà des étudiants en droit, science politique, communication, journalisme… ce « manuel » s’adresse aussi aux professionnels des médias (journalistes, éditeurs, responsables de programmation, publicitaires…) et du droit (avocats ; magistrats ; juristes d’entreprises, d’organisations professionnelles, d’institutions publiques… spécialisés) et, plus largement, à tout citoyen soucieux d’un droit contribuant à l’existence de médias de qualité satisfaisant le droit du public à l’information et à la culture. Le rôle politique, social, culturel joué par les médias dans les sociétés modernes accroît l’importance du droit des médias et de sa connaissance (PDE).